Afin de réduire nos stocks et pouvoir mieux contribuer à la promotion des arts africains, nos tarifs ont été largement revus à la baisse. N'hésitez pas à demander un devis.
 
arts primitifs, arts premiers, arts africains

Bocio fon d'autel

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Retrouvez d'autres statues d'autels africaines sur Arts-africains.net :

Art africain, arts premiers d'Afrique noire (statuaire et masque africain)

haut de page

 

 

L'esthétique de l'effroi

Si des oeuvres ont pour volonté de subjuguer, d'épouvanter, ou simplement d'inquiéter, d'intimider, c'est parce qu'il importe de dégager, par la création, une horreur sacrée, puisque l'effroi fait surgir avec force des êtres immatériels et que la stupeur avive la possibilité d'accéder au surnaturel. Mais de telles oeuvres ont aussi pour dessein d'évoquer un univers rétif à la transfiguration, car ce qu'elles donnent à entrevoir, c'est la profondeur de mondes inconnus. Elles appartiennent souvent à des confréries secrètes réservant jalousement leurs activités à leurs seuls membres et chargées, jadis (parfois encore aujourd'hui), de la représentation dans les bourgs.
Dans le culte vôdoun, seuls les officiants ont accès à ces objets, seuls ils ont le droit de les manipuler, puisque leur charge magique, leur réputation maléfique, leur "laideur" intentionnelle ont justement pour dessein d'éloigner les curieux.
Des cordes maintiennent des instruments rituels, certains rouillés, d'autres couverts de sédiments. Cloches de fer, chaînes, petits réceipients en terre ou autre, colliers hors d'usage, vieux tissus... Les groupes vodun sont la plupart du temps recouvert de plusieurs couches de différentes épaisseurs, attestant le nombre impressionnant de sacrifices dont ce groupe d'autel fut l'objet.
Tous les objets vodun présents sur les pages d'artspremiers.net ont été "déchargés" de leurs puissances mystiques.

Fétiches boccio des fon

Le mot de Bocio, designant une antique manifestation religieuse, se compose de Bo signifiant pouvoirs et de Cio signifiant cadavre. Le Bocio peut être utilisé à des fins bénéfiques ou maléfiques. Il porte divers réceptacle métalliques de forme conique, honorant les parents décédés, souvent à proximité du nombril. Des calebasses et des flacons d'origine européénne contiennent des médecines. Une patine sacrificielle le recouvre. Des cauris et des fers le renforcent.
Les fétiches représentent peut-être l'étape la plus ancienne des figurations religieuses créées par l'homme. L'esprit contenu dans l'objet est bien entendu au centre de la croyance fétichiste. Le terme fétiche est facile et imprécis. Le fétichisme a été confondu avec la sorcellerie. Aujourd'hui l'ethnologie évite l'emploi de ce concept et le considère comme dépassé. Ces objets sont des lieux où se concentre la force des VODUN et constituent un élément de la vie et de la nature. L'histoire du fétiche s'enracine dans un grave malentendu de la part des civilisations occidentales. L'esprit n'est pas distingué de l'objet matériel. Les deux forment un tout, à savoir le "FETICHE".