Les Demoiselles d’Avignon, une toile inspirée des arts primitifs

L’histoire est riche et passionnante à découvrir. Elle est marquée par de nombreuses et merveilleuses œuvres qui traversent le temps et émerveillent de par leur beauté et l’ingéniosité des artistes. Parlé d’art sans parlé de Picasso, ne saurait que raconter l’histoire à moitié de ce domaine et du travail de ce grand peintre de tout le temps. Découvrons ensemble son œuvre : Les Demoiselles d’Avignon.

Picasso et son art

Un artiste peintre, dessinateur, sculpteur, graveur espagnol né en 1891, Pablo Ruiz Picasso fait toujours parler de lui à travers ses œuvres. Il a passé le clair de sa vie en France. Il est un artiste emblématique de l’ère du XXe siècle aussi bien que par ses œuvres que par sa pensée et position politique. Il eut une carrière très réussie avec plus de 50 000 œuvres à son actif. Il avait une très grande facilité à s’exprimer à travers son art et ne se donnait aucune limite à ses pensées. Un esprit créatif, plusieurs de ces tableaux sont emblématiques et marquent toujours sa carrière étonnante et merveilleuse. Les Demoiselles d’Avignon ne manque pas à l’appel des œuvres le plus célèbre du peintre.

Les Demoiselles d’Avignon : entre audace et créativité

Une œuvre audacieuse du peintre, elle montre toute la liberté que se donne Picasso pour exprimer son art. Ambitieux, les Demoiselles d’Avignon attire très vite l’attention de tout visiteur. Il peint cinq femmes nues sur une toile géante de dimension 243,9 × 233,7cm. Très critiqué dès son début, il a été très difficile pour son entourage et les admirateurs de l’art de comprendre cette œuvre de l’artiste. Par rapport à son temps et aux règles de peintures en vogue. Visible au premier plan, il a fallu atteindre trente ans après sa publication pour voir l’œuvre acceptée et tout le travail de l’artiste. En dehors des femmes, au premier plan, on trouve aussi une coupe de fruits dans ce décor. De la pomme, de la pastèque et une grappe de raisin. Il varie les profils des parties du corps des femmes en créant ainsi une déformation. Picasso à travers cette œuvre laisse son imagination parler et oublie toutes les règles académiques connues. Son idée initiale allait au-delà. Il pensait rajouter aux cinq femmes deux hommes (un étudiant et un marin).

Les Demoiselles d’Avignon : la source de cette inspiration

Picasso s’inspire de son univers, de son environnement pour représenter ses œuvres. Les Demoiselles d’Avignon fait allusion à une rue de prostituée à Barcelone à Paris. Au début, il nomma son œuvre le Bordel d’Avignon avant de choisir les demoiselles d’Avignon pour éviter toutes critiques ou censures. Dans cette œuvre, il s’est inspiré des masques africains et de la statuaire d’Ibérique pour exprimer son idée. Il faut aussi souligner que son œuvre est venue à une époque de la colonisation de l’Afrique par les Français où il eut la chance de visiter les œuvres et masques africains au musée de l’homme du Trocadéro. L’art primitif prend une place importante dans cette représentation de Picasso.

Le cubisme dans les demoiselles d’Avignon

Les Demoiselles d’Avignon représente une des œuvres maîtresses au centre de ce mouvement artistique. Le cubisme consiste en une déformation de la forme ordinaire d’un objet pour lui attribuer plusieurs points de vue. Cela se lit aisément dans cette toile où les personnages sont représentés sur plusieurs plans. Ainsi, en bas à droite du tableau, vous remarquerez une femme assise dans une posture pas ordinaire. Elle fait dos au public avec une expression du visage assez grossier. Ceci témoigne de toute cette complexité qu’applique l’auteur dans son œuvre dans l’utilisation des formes. En regardant de plus près les visages des femmes, on peut lire aussi une asymétrie des formes qui caractérise les Demoiselles d’Avignon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *